Le dossier relatif à la situation foncière des oasis de "Jomna" dans le gouvernorat de Kébili , a constitué le point culminant de la réunion de travail qualifiée de positive , tenue mercredi 08 juillet au siège du ministère des domaines de l'Etat et des affaires foncières ,

entre le ministre , M. Ghazi Chaouachi , et le président de l'association des oasis de Jomna , M. Tahar Tahri , accompagné des membres de cette association , en présence de messieurs Hichem Ajbouni , Zouhaier Maghzaoui , et Habib Ben Sidhom , députés de L'ARP , ainsi qu'en présence du président de la municipalité de "Jomna" , M. Nizar Najeh , de sa vice- présidente , Mme Fattouma Azzouz et des hauts cadres du ministère.

A cette occasion , le ministre a mis en relief la réussite de l'expérience de l'association des oasis de "Jomna" tout au long des 10 dernières années , en louant ses efforts fournis dans le développement social à l'échelle locale en contribuant à l'achat de matériels au profit de divers structures étatiques dans les domaines sanitaires, éducatifs , sportifs et culturels en plus des aides fournis à certains étudiants de la région ( bourses ). De plus , le projet réussi de "Jomna" a permis de créer 162 postes d'emploi qui exercent actuellement dans les oasis en plus de 100 autres postes occasionnels.

Par ailleurs , ladite réunion a permis de trouver un accord visant la régularisation de la situation foncière des oasis de "Jomna" selon le cadre juridique adéquat qui renforcera cette expérience hors du commun et permettra la bonne gestion de cette grande plantation de 185 hectares et de bénéficier des privilèges annoncés dans la nouvelle loi de l'économie sociale et solidaire , et ce dans le but d'assurer et de sauvegarder les intérêts de la collectivité nationale.

D'un autre côté , le président de l'association de "Jomna" a réagi positivement vis à vis de cet accord en soulignant la disposition de son association à collaborer avec les instances du ministère des domaines de l'Etat et des affaires foncières pour trouver les solutions juridiques idoines et de mettre fin à cette ambigüité foncière en clarifiant les intérêts et engagements des deux parties qui seront officialisés probablement dans les jours à venir et solutionner définitivement le dossier des oasis de " Jomna " .